Recherche Îles Flottantes Lac René

Une partie des Îles Flottantes sur le Lac René attachées à un ancien quai qui sert comme habitat pour oiseaux

Une partie des Îles Flottantes sur le Lac René attachées à un ancien quai qui sert comme habitat pour oiseaux

Le Lac René était déjà repertoirié en 2003 par le Professuer Carignan; à l’époque il a mesuré une concentration moyenne observée en phosphore total: 11,2 µg/litre. Et il a extrapolé une concentration réalisable en réduisant l’impact humain de moitié: 7,0 µg/litre. Les résultats de la RSVL nous donne une baisse de phosphore estival à 4.9µg/litre. Or les 2µg/litre seront attribué à la présence des Îles Flottantes.

Voici les détails:

La Transparence décrit la transparence estivale moyenne (profondeur du disque de Secchi en mètres).

La Cholorphylle a décrit la concentration estivale moyenne  de chlorophylle a (µg/l)

Le Phosphore décrit la concentration estivale moyenne de phosphore total (µg/l)

Le Carbone Dissuout décrit la concentration estivale moyenne de carbone organique dissous (mg/l)

La ligne pointillée démarque la moyenne.

rsvl2

Les îles flottantes étaient installés en 2008, une année avant les anayles dans le cadre de la RSVL ont commencées. Les résultats démontrent clairement une amélioration du Lac, voire un rajeunissement (d’un lac mésotrophe à un lac oligotroph). Cette amélioration est attribuée à plusieurs facteurs – mais surtout à la présence des îles flottantes. Voici les détails de rapports émis par le ministère de l’environnement:

Physicochimie :

grenouille1

Les Îles Flottantes augmentent la biodiversité et constitue un nouveau habitat pour différentes espèces

Une excellente estimation de la transparence moyenne estivale de l’eau a été obtenue par 12 mesures de la profondeur du disque de Secchi. Cette transparence de 3,9 m caractérise une eau
légèrement trouble. Cette variable situe l’état trophique du lac dans la classe mésotrophe.
La concentration moyenne de phosphore total trace mesurée est de 4,9 µg/l, ce qui indique que l’eau est peu enrichie par cet élément nutritif. Cette variable situe l’état trophique du lac dans la classe
oligotrophe.
La concentration moyenne de chlorophylle a est de 2,3 µg/l, ce qui révèle un milieu dont la biomasse d’algues microscopiques en suspension est faible. Cette variable situe l’état trophique du lac dans la classe oligotrophe.
La concentration moyenne de carbone organique dissous est de 3,4 mg/l, ce qui indique que l’eau est légèrement colorée. La couleur a donc probablement une faible incidence sur la transparence de l’eau.
 
Algues bleu-vert :
Ce lac n’a pas été répertorié en 2014 par le MDDELCC parmi les milieux touchés par une fleur d’eau d’algues bleu-vert. Toutefois, il le fut au cours d’une année pour la période allant de 2004 à 2013.
 
  État trophique et recommandations :
•  L’ensemble des variables physicochimiques mesurées dans une des zones d’eau profonde du lac René situe son état trophique dans la classe oligotrophe.  Le sommaire des résultats des années
de suivi est illustré dans la fiche pluriannuelle.
•  D’après les résultats obtenus, le lac René présente peu ou pas de signes d’eutrophisation. Ce lac est à protéger. Afin de conserver son état et ses usages, le MDDELCC recommande l’adoption de mesures préventives pour limiter les apports de matières nutritives issues des activités humaines.

Îles Flottantes devant une fontaine flottante qui refroidit et oxygène l'eau du lac.

Îles Flottantes devant une fontaine flottante qui refroidit et oxygène l’eau du lac.

rsvl1