Radeau Flottant

Le radeau flottant BGS – AquaGreen® 

On utilise de plus en plus d’éléments végétaux dans les aménagements de  paysages, pour la préservation des zones naturelles, la protection des cours d’eaux, la construction
aquatique et dans les technologies d’aménagement du paysagisme.  
Les matériaux utilisés devraient constituer une réponse aussi bien aux exigences techniques qu’esthétiques. Le radeau flottant AquaGreen® combine ces deux fonctions en étant un élément technique
et de design tout à la fois.  De plus, ces radeaux  à petite échelle, hautement structurés, créent une zone de colonisation pour une multitude  d’espèces animales et végétales; le radeau flottant contribue ainsi à la valeur écologique de tout plan d’eau.

fi-8

Bestmann Green Systems®

Le radeau flottant AquaGreen® est constitué de deux rouleaux Armaflor® qui sont reliés pour former un élément flottant, et entre les rouleaux on intercale du Repotex® I2.
L’élément flottant résiste à l’usure et aux rayons UV.  Les trois éléments sont flexibles, tout en étant solidement liés.  Au moment de l’installation, la végétation des supports peut déjà
être complètement développée.  La forme du radeau peut être comparée à celle du trimaran, où trois éléments adjacents sont reliés ensemble.

Le diamètre du AquaGreen®Roll et du rouleau flottant est généralement de 20cm/8”; par conséquent la largeur totale du radeau sera comprise entre 60-65cm/24’’-25’’.
La longueur standard du radeau est de 2.30-3.00m (7.5’-10’); on peut combiner plusieurs radeaux individuels en modules afin de créer une variété infinie de formes et de configurations.
Les trois éléments du radeau sont liés entre eux par une corde en polypropylène résistant, enroulé autour des trois rouleaux.

La combinaison avec d’autres éléments flottants (quais, etc.) ou avec des installations permanentes non flottantes est également possible.   Nous proposons des systèmes d’ancrages spécifiques pour les installations dans des sites avec niveaux d’eau variables.
 
Nos radeaux flottants AquaGreen® comprennent souvent des roseaux à croissance lente, des laîches et des iris.  Les plantes vont former un réseau de rhizomes et de racines en dessous du radeau, ce qui va constituer une biomasse dans et sous le radeau. Cette biomasse crée une flottabilité additionnelle : de par les espaces flottants intercellulaires et de par les petites bulles de gaz créées par les micro-organismes qui colonisent le radeau et l’ensemble des racines.
Le poids des plantes contrebalance et équilibre cette flottabilité.
Le choix des plantes utilisées pour coloniser les systèmes flottants et les radeaux doit absolument se faire parmi les plantes indigènes, il faut prévoir des roseaux locaux et d’autres plantes riveraines locales.  Les plantes à croissance lente sont préférables étant donné qu’elles donnent plus de stabilité aux petits radeaux et créent de meilleures conditions hydrostatiques.
La construction symétrique de deux supports végétaux autour du système flottant garantit suffisamment de stabilité pour les endroits où il y a beaucoup de vagues.
La largeur du radeau peut être augmentée par l’addition latérale d’autres radeaux, ceci en augmentera également la stabilité générale.

 

Matériaux 

La plupart des radeaux sont constitués de deux matériaux : un tapis flottant inerte et un tapis de plantes à dégradation lente (± trois ans).
Les critères principaux pour le choix de matériaux pour le tapis flottant sont l’inertie et la stabilité physique; on ne devrait pas autoriser d’agents chimiques qui risquent de se répandre dans le plan d’eau à tout moment.  Tous les produits AquaGreen® répondent à ces exigences.
Le maillage flottant dans les tapis Repotex® est constitué de mousse de polyéthylène.  Tous ces matériaux résistent aux micro-organismes, aux rayons UV, au vieillissement et à la corrosion.
 
Pour le tapis de plantes nous utilisons généralement des fibres de coco. C’est devenu le standard en technologie écologique.  Le tressage optionnel autour des fibres est fait de plastique inerte. 

 

Accessoires: 

•  Tabliers sous-marins : protection pour le radeau et pour le réseau de rhizomes contre les courants trop forts; peuvent également être utilisés pour la récupération des sédiments et huiles.
•  Ancrages : pour l’ancrage des radeaux nous utilisons une corde de 5mm (1/4’’) en polyéthylène résistant recouvert d’acier inoxydable, placée à l’intérieur du radeau le long du treillis de protection; la corde étant attachée à des pierres d’ancrage ou au rivage.